Yolande d’ARAGON avait une émissaire, Colette de CORNY, qui faisait l’Aller-Retour entre ANGERS et Dom RÉMY pour la former à la POLITIQUE, la DIPLOMATIE, etc. Lorsque le MOMENT s’est présenté pour qu’elle joue son RÔLE et intervienne, la rencontre avec le ROI fut organisé. Les fameuses “Voix” de Jeanne d’ARC sont en fait celles de ses… Conseillers, en sous-mains.

Jeanne d’ARC est donc la fille Adultère de l’Épouse du ROI Charles VI, qui a été confiée à la famille d’ARC, à Dom RÉMY, chargée de l’Éduquer Aristocratiquement jusqu’à ses 17, 18 ans pour être la Future Jeanne d’ARC.

Elle savait monter à cheval, discuter de Plans MILITAIRES avec les Officiers, Parler à la Cours (lors des repas) avec les Ministres et le ROI, comme si elle avait toujours été là. (Théoriquement, une Bergère dans un petit village perdu dans l’Est de la France, ça ne parle pas le Français de la Cour, mais le Dialecte local des Paysans. On ne peux être compris à la cour, ni être pris au sérieux). Le Duc d’ALENÇON a voulu faire une Joute à la Lance avec Jeanne d’ARC ; elle guidait mieux son Cheval que lui ; pour quelqu’un qui garde les Moutons, c’est un peu curieux… Lorsqu’on recoupe ce genre de choses par dizaines, on arrive à Curt-circuiter totalement l’Histoire Officielle.

C’est Yolande d’ARAGON qui a mijoté toute la fin de l’Histoire de la Guerre de 100 ans. Elle a commencé par éliminer de l’Entourage du ROI les Mauvais CONSEILLERS, les Agents-DOUBLES (ceux qui tenaient à la fois avec le Roi et avec les BOURGUIGNONS) et, enfin, par Casser l’Alliance des Bourguignons et des ANGLAIS. Donc, quand les ANGLAIS n’ont plus eux avec eux leurs Alliés Bourguignons et quand Jeanne d’ARC a eu à Soulever le PEUPLE pour Libérer la FRANCE, les ANGLAIS, seuls, n’ont pas pu continuer. C’est le Fond de l’Histoire de Jeanne d’ARC

Jeanne d’ARC n’a pas été Brûlée ; on a substitué le CORPS pour brûler quelqu’un d’autre. Donc, Jeanne d’ARC qui ne devrait pas s’appeler Jeanne d’ARC et qui n’a pas été brulée n'est pas Jeanne d’ARC…